Spon­tané­ment nous pen­sons “dia­mant” quand nous enten­dons “pierre pré­cieuse”. Et pour­tant il existe d’autres options qui valent la peine d’être mis­es en lumière.

pierre-precieuse-equitable-moissanite-bague-pauletteabicyclette

Des pierres équitables

Si vous êtes par­tante pour de la couleur, nous pro­posons de très beaux saphirs bleu médi­um soutenu ou bleu fon­cé et des saphirs rose écla­tants, en taille bril­lant. Ils vien­nent de mines équita­bles du Sri Lan­ka, dans lesquelles des experts vont régulière­ment véri­fi­er les con­di­tions de tra­vail des mineurs de pier­res et bien enten­du, l’ab­sence d’en­fants.

Nous pou­vons égale­ment avoir sur com­mande des rubis, améthystes, topazes… de belle taille, à mon­ter en soli­taire.

mini-solitaire-fin-saphir-bleu-equitable-or-blanc-paulette-a-bicyclette

 

Si vous rêvez de pier­res blanch­es, le dia­mant est loin d’être la seule ou la plus bril­lante option. Aujour­d’hui il n’ex­iste pas encore de label éthique 100% fiable pour le dia­mant, même si le Proces­sus de Kim­ber­ley a mar­qué la volon­té du secteur de don­ner plus de trans­parence à l’ex­trac­tion du dia­mant. Il est très dif­fi­cile de trac­er les pier­res parce qu’elles changent beau­coup de mains entre la mine et le bijou fini, mais la fil­ière dia­man­taire tra­vaille actuelle­ment à don­ner plus de traça­bil­ité au cir­cuit suivi par les pier­res. Cela ne veut pas dire que tous les dia­mants sont “sales”, sim­ple­ment pour ceux qui cherchent des pier­res vrai­ment éthiques et équita­bles, il est intéres­sant de se tourn­er vers d’autres options.

La meilleure à mes yeux est la moissan­ite.

La moissanite, une pierre de haute technologie

Qu’est-ce que c’est donc ? Comme le dia­mant de syn­thèse, la moissan­ite est une pierre de haute tech­nolo­gie, fruit de longues années de recherche et de per­fec­tion­nement. Son indice de réfrac­tion est supérieur à celui du dia­mant : elle brille 2,4 fois plus ! Sa dureté est aus­si supérieure à celle de l’émer­aude, du rubis et du saphir. C’est une pierre presque aus­si dure que le dia­mant, et dont la qual­ité n’a rien à envi­er à ses soeurs pré­cieuses : elle a une excel­lente résis­tance aux chocs et rayures. A l’oeil nu, il est extrême­ment dif­fi­cile de dis­tinguer une moissan­ite d’un dia­mant. C’est bien pour cette rai­son que des tes­teurs très sophis­tiqués ont été mis au point pour que les bijoutiers ne fassent plus de con­fu­sions entre les deux pier­res.

Son histoire

J’aime beau­coup l’his­toire de la moissan­ite… C’est un chimiste français, M. Moissan, qui un beau jour, sur le site de la chute d’une énorme météorite en Ari­zona, trou­va à l’é­tat naturel du car­bu­re de sil­ice cristallisé. Il pas­sa une bonne par­tie de sa vie à essay­er le recréer arti­fi­cielle­ment, car ce min­erai par­mi les plus durs au monde est extrême­ment rare. En vain. Des décen­nies plus tard, dans un lab­o­ra­toire de Car­o­line du Nord, des chercheurs reprirent les travaux de M. Moissan et réus­sirent à créer du cristal de car­bu­re de sil­ice, qu’ils nom­mèrent “moissan­ite”, en l’hon­neur de son pri­mo-décou­vreur.

La moissan­ite est très rare à l’é­tat naturel, c’est du car­bu­re de sil­ice (le dia­mant est issu du car­bone). En lab­o­ra­toire, le car­bu­re de sil­ice est soumis à ultra hautes pres­sions et tem­péra­tures pour recréer en accéléré les con­di­tions qui dans la nature, aboutis­sent à la for­ma­tion de pier­res comme le dia­mant. Sa fab­ri­ca­tion et la maîtrise de son proces­sus sont le fruit de dizaines d’an­nées de recherch­es sci­en­tifiques.

Une pierre éthique

Les moissan­ites que nous util­isons sont cer­ti­fiées Charles and Colvard, seul fab­ri­cant qui détient le brevet. Elles ne génèrent bien enten­du aucune extrac­tion minière (l’ex­trac­tion du dia­mant étant de très loin la plus cat­a­strophique en ter­mes de dom­mages humains et envi­ron­nemen­taux). Elles sont entière­ment fab­riquées aux Etats-Unis, et tail­lées dans des ate­liers con­trôlés par Charles and Colvard. Pour être très hon­nête, le bilan car­bone de cette pierre n’est pas nég­lige­able, mais infin­i­ment moins dom­mage­able que l’ex­trac­tion dia­man­taire.

Moissan­ite ou dia­mant ? Chez Paulette à Bicy­clette, tant qu’il n’y aura pas de dia­mant 100% éthique et équitable cer­ti­fié, c’est la moissan­ite qui aura notre préférence. Je sais bien que beau­coup sont rebutés par l’idée d’une pierre “de syn­thèse”, qui serait moins noble. Mais la ques­tion à se pos­er est : peut-on dire d’une pierre qui est certes le fruit de la nature, de la pres­sion de la roche, mais qui a néces­sité le tra­vail d’un enfant, la mise en dan­ger d’un mineur, la destruc­tion d’un pan entier de nature (et je ne par­le même pas des dia­mants du sang, nom­bre d’en­tre vous avez vu “Blood dia­monds”), peut-on dire d’une telle pierre qu’elle est plus noble que sa jumelle de lab­o­ra­toire, dont la com­po­si­tion est en tous points sem­blable, et qui est fab­riquée dans des con­di­tions dignes, qui respectent les droits humains et l’en­vi­ron­nement ?

 

https://www.moissaniteco.com/warranty.html